Réponse du Ministre sur l’aire d’accueil des gens du voyage dans le bois de Vincennes

Christian Cambon a interrogé le ministère de l’Intérieur sur la légalité de la décision du Conseil de Paris visant à implanter dans le Bois de Vincennes une aire d’accueil des gens du voyage.

Cet emplacement ne respecte pas l’intérêt des gens du voyage : il n’y a ni écoles, ni hôpitaux, ni centres sociaux de la Ville de Paris dans le Bois de Vincennes. Elle prévoit donc de scolariser les enfants, rue de Charenton dans le XIIème arrondissement, à plus de 5 km de cette aire dépourvue de transports en commun ! Or, la loi précise qu’une Commune qui accueille des gens du voyage doit faciliter la scolarisation, la socialisation et l’accès aux soins.

Cette installation provoque la colère des élus et surtout des riverains des communes alentours qui contestent ce projet. Ils se sont mobilisés lors de la manifestation du 23 mars dernier et ont signé par milliers les pétitions lancées sur le site mesopinions.com, les sites internet des Villes, dans les bulletins municipaux.

La réponse factuelle, administrative et surtout fausse de Benoît Hamon montre que le dossier n’a pas été étudié par le ministère de l’Intérieur.

Christian Cambon l’a invité à faire un voyage d’études in-situ pour connaitre réellement la situation. Le Sénateur a également confirmé que les maires utiliseront toutes les voies de droit pour s’opposer à cette décision.

> Lire le compte rendu intégral

Vu dans la presse :

> http://94.citoyens.com – 24/04/2013

> Le Parisien – édition Val-de-Marne – 03/05/2013