La loi de programmation militaire votée au Sénat

Dans la nuit du 21 au 22 octobre, le Sénat a adopté en première lecture, par 163 voix pour et 139 contre, le projet de loi relatif à la programmation militaire 2014-2019.

Le texte prévoit notamment la suppression de 34 000 nouveaux postes en six ans dans les armées, dont 7 881 en 2014.

Pour Christian Cambon, Vice-président de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées, qui a voté contre « Cet effort budgétaire risque d’altérer la capacité de la France à intervenir lors des conflits. ».

> Lire les résultats du scrutin public