Changer le nom de l'UMP ?

Nicolas Sarkozy a été élu à la tête de l’UMP avec 64,5 % des suffrages. Il devance Bruno Le Maire (29,18 %) et Hervé Mariton (6,32 %). Le taux de participation a atteint 58,1 %, battant le précédent record établi en 2012 (54,35 %). Pour Christian Cambon, Président de la Fédération UMP du Val-de-Marne le scrutin est exemplaire avec plus de 156 000 votants « un nouveau Président pour l’UMP, mais aussi l’expression forte d’un désir de renouveau, et l’affirmation de nos valeurs et de nos convictions. Face à un PS dont le chef avait été désigné par un comité Théodule, l’UMP donne une leçon de démocratie et se prépare à relever le défi d’une France nouvelle en 2017. »

Face à la question du changement de nom de l’UMP, Christian Cambon explique à François Vignal, journaliste de Public Sénat, qu’il n’est « pas favorable au changement de nom. Par respect pour les militants qui se battent, qui distribuent des tracts, je garderai le sigle. Ce n’est pas l’essentiel « .