L’union nationale peut aussi être à terme un piège

Nicolas Sarkozy a participé à la réunion du groupe UMP du Sénat. Il a rappelé que l’union nationale avait prévalu au moment des attentats. Mais elle ne doit pas devenir un piège tendu par la majorité de gauche, dans lequel tout débat deviendrait inutile alors que beaucoup d’autres problèmes se posent à la France, notamment l’implacable progression du chômage.

> Lire l’article de Public Sénat du 27/01/2015

http://api.dmcloud.net/player/embed/522497e194a6f650d300002d/54c792db9473994f29c4fccc/76cf4fec75d54155a693d27a2914ed71?exported=1