Augmentation des hospitalisations liées à la consommation d'alcool

Le bulletin épidémiologique hebdomadaire de l’institut de veille sanitaire a publié le 7 juillet 2015 une étude qui recense tous les séjours hospitaliers induits spécifiquement par cette addiction pour 2012. Sur cette année, 580 000 hospitalisations concernaient le traitement des ivresses et des complications liées à l’alcool comme la démence, l’hépatite, la cirrhose. 93 000 séjours à l’hôpital concernaient des sevrages alcooliques, ce pour un coût total de 2,64 milliards d’euros, soit 3,6 % des dépenses hospitalières totales. Or, ce résultat ne prend pas en compte les maladies directement associées à l’alcool comme la dépression. Alors, la facture atteindrait 3 milliards d’euros. Christian Cambon a alerté la ministre de la santé sur cette étude qui confirme qu’il serait bénéfique et moins coûteux de soigner le patient en abordant l’origine des troubles qui entraînent sa consommation alcoolique avant l’apparition des complications.

Afin de réduire les risques liés aux nouveaux comportements face à l’alcool, la ministre de la santé affirmé qu’elle avait inscrit une mesure de lutte contre l’alcoolisation ponctuelle importante des adolescents et des jeunes adultes dans le projet de loi de modernisation de notre système de santé, actuellement en discussion devant le Parlement. Enfin, dans le cadre du plan gouvernemental de lutte contre les drogues et les conduites addictives 2013-2017, une campagne nationale de communication a été lancée début 2015 pour promouvoir les consultations jeunes consommateurs auprès des jeunes concernés par les conduites addictives à l’alcool et de leurs parents.