Audition de Harlem Désir

Christian-Cambon-Harlem-DesirLes commissions des affaires européennes et des Affaires étrangères ont auditionné Harlem Désir, secrétaire d’État chargé des affaires européennes, sur les conclusions du Conseil européen des 28 et 29 juin. Les débats ont notamment porté sur la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

Christian Cambon, Vice-président de la commission des Affaires étrangères, a expliqué qu’il conviendrait de s’engager sur trois priorités : la séparation avec le Royaume-Uni doit être rapide. L’ambassadeur de ce pays l’a d’ailleurs confirmé à la délégation de la commission des affaires étrangères qu’il a rencontrée il y a quelques jours « Nous devrons refuser l’Europe à la carte car elle favoriserait sa décomposition. Bien sûr, il n’est pas question de mettre un terme aux coopérations bilatérales que nous conduisons avec l’Angleterre : ce pays reste un partenaire, un allié et, par-dessus tout, un ami. »

Il a ajouté que la Grande-Bretagne est une très grande puissance militaire « avec la France, elles sont les deux seules susceptibles d’assumer leur fonction de membres du Conseil de sécurité. Nous devons continuer à lutter ensemble contre le terrorisme et nous avons reçu dernièrement des assurances en ce sens. ».

La deuxième priorité serait de tracer les nouvelles perspectives d’une Europe recentrée sur l’essentiel : une Europe puissance à l’heure des pays continents. Il apparaît que ce recentrage doit s’opérer autour de trois points : la maîtrise de nos frontières, la défense commune, la relance de la croissance et de l’emploi.

Enfin, la dernière priorité serait de refonder une véritable relation franco-allemande sur des bases de confiance sans laquelle l’Europe ne risque guère d’offrir d’espérance pour les générations à venir.

 > Voir la vidéo de l’intervention de Christian Cambon à partir de 3,52 minutes :

> Lire le compte rendu intégral de la commission