Menace de fermeture du pôle chirurgie hépatique de l’hôpital Henri-Mondor

Christian Cambon - Henri MondorChristian Cambon a attiré l’attention de la ministre de la santé sur le projet de suppression des chirurgies hépatique de l’hôpital Henri-Mondor de Créteil.

L’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) aurait acté le passage de quatre à trois sites de transplantation hépatique en Île-de-France. Situés à Paul Brousse, Henri-Mondor, La Pitié-Salpêtrière et Beaujon, le projet serait de faire une coordination commune entre Mondor et Paul-Brousse à Villejuif.

Or, si la suppression de la transplantation hépatique de Créteil devait avoir lieu, elle aurait des conséquences sur l’ensemble du service de chirurgie digestive et cardiaque ainsi que l’ensemble du projet médical de ce centre hospitalier universitaire (CHU) et de son financement. En 2011 déjà, le pôle chirurgie cardiaque avait été particulièrement menacé. Grâce à une forte mobilisation, le site a été préservé.
Afin de préserver la qualité des soins de cet établissement et d’éviter la situation de blocage connue en 2011, il lui a demandé quelles mesures elle souhaite prendre pour préserver les capacités du service de chirurgie digestive de l’hôpital Henri-Mondor.

> Question écrite n° 02209 publiée dans le JO Sénat

En attente de réponse du Ministère des solidarités et de la santé