Loi de programmation militaire : le Sénat sera vigilant sur le respect des trajectoires annoncées

Christian Cambon - General Bosser - Gao - 5Alors que le Président de la République a dévoilé, dans ses vœux aux armées, les grandes orientations de la future loi de programmation militaire (LPM), le président de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées du Sénat, Christian Cambon a déclaré « L’augmentation des moyens des armées est indispensable et bienvenue, conséquence logique du durcissement des menaces à notre sécurité, du terrorisme jusqu’aux crises de prolifération. Nous attendons maintenant sa traduction dans le texte du projet de loi de programmation militaire ».

La commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées prend acte de l’engagement du Président de la République pour que le service national universel ne soit pas financé par les armées. « Le Sénat sera particulièrement attentif au respect de cet engagement » prévient Christian Cambon.