Loi de Programmation militaire : consolidation de la trajectoire financière

Christian Cambon - loi de programmation militaireLa commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées du Sénat a modifié le projet de loi de programmation militaire 2019-2025.

Christian Cambon, président de la commission et rapporteur du projet de loi, a estimé : « C’est pour l’instant une loi dont j’approuve l’orientation. Maintenant, il faudra l’appliquer. Le Sénat sera là, année après année, pour y veiller« .

La commission a jugé que la remontée en puissance des moyens des armées, après des années d’attrition, était indispensable. Pour autant, le rapport de la commission dévoile avec lucidité les fragilités, les lacunes et les paris de cette programmation dont la majorité des apports se situe après 2022.

Les amendements de la commission ont modifié substantiellement le texte pour sécuriser les ressources des armées, renforcer un volet « immobilier » insuffisant bien qu’il soit le cœur de la vie quotidienne des soldats, rendre plus agiles les processus d’acquisition des équipements pour mieux intégrer l’innovation, mieux protéger les droits des pensionnés et victimes de guerre, et renforcer les pouvoirs parlementaires de contrôle de l’exécution de la programmation.

La discussion au Sénat du projet de loi de programmation militaire 2019-2025 débutera le mardi 22 mai à 14h30.