Discussion en séance publique du Projet de loi de Programmation Militaire

Rapporteur du projet de Loi de Programmation Militaire pour les années 2019 à 2025, au nom de la commission des Affaires étrangères et de la Défense,  Christian Cambon a expliqué la volonté de la commission de consolider cette programmation selon 5 axes : Sécuriser les moyens budgétaires, renforcer le volet « immobilier », protéger les droits des pensionnés et des invalides de guerre, porter à 30 000 habitants le plafond au-dessus duquel les militaires en activité ne pourront pas être conseillers communautaires, supprimer l’interdiction pour les militaires élus dans les communes de moins de 9000 habitants pour participer à l’élection sénatoriale, accroître les pouvoirs de contrôle du Parlement.