Programmation militaire : le Sénat consolide les ressources des armées

budger armee Christian CambonAlors que l’examen au Sénat du projet de loi de programmation militaire 2019-2025 s’achève, Christian Cambon, président de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées et rapporteur du projet de loi, s’est félicité des nombreux apports du Sénat sur ce texte.

« Les amendements du Sénat ont sauvegardé les ressources des armées, en refusant en particulier d’y inclure le financement du futur service universel. C’est pour moi un feu vert à l’adoption du texte », déclare Christian Cambon. « Bien évidemment, c’est surtout pour son exécution que le Sénat sera extrêmement vigilant ».

La commission a approuvé la remontée en puissance des moyens des armées, tout en dénonçant avec lucidité les fragilités, les lacunes et les paris de cette programmation dont la hausse est surtout après 2022.

Le vote au Sénat du projet de loi de programmation militaire est prévu le mardi 29 mai après-midi. Une commission mixte paritaire entre députés et sénateurs sera ensuite réunie, ouvrant la voie à l’adoption définitive du texte.

Consulter :