Installation de deux sites de stockage de produits combustibles aux portes du Val-de-Marne

Christian Cambon a attiré l’attention du ministre de la cohésion des territoires sur la décision d’autoriser l’exploitation de deux entrepôts de stockage de matières et produits combustibles à Brie-Comte-Robert et Servon. Situées en Seine-et-Marne, ces communes voisines bordent les villes du plateau briard dans le Val-de-Marne.

L’enquête publique du site de Brie-Comte-Robert a été effectuée du 14 mai au 16 juin 2018 et celle de Servon du 12 au 26 juillet 2018. Le choix des dates de cette seconde étude, quatorze jours de consultations en pleine période estivale, n’a pas permis aux habitants et aux élus de prendre la mesure du projet.

Au-delà du fait de décider l’implantation de deux sites voisins de stockage de produits combustibles et dangereux, 46 000 m2 à Brie-Comte-Robert et 31 000 m2 à Servon, sans réelles consultations avec les riverains, il est également question des problèmes de circulation qui vont en découler.

Le site de Servon, situé à la proximité du Plateau Briard, zone naturelle d’équilibre regroupant les derniers agriculteurs et arboriculteurs du Val-de-Marne pose un problème particulier d’insertion dans l’environnement.

De plus, les plans de structure du site de Servon présentent la construction de parkings de 300 véhicules et précisent un passage en moyenne de 150 camions par jours. Le centre de stockage de Brie-Comte-Robert risque d’engendrer autant de passages de véhicules. Ces sites vont donc accentuer la densité de la circulation, alors que la RN19, la RN86 et la RN 104 sont déjà particulièrement embouteillées tous les jours.

En cas d’incident et conformément à la rubrique 1510-1 de la nomenclature des installations classées pour l’environnement, les services de secours doivent intervenir sans délais. Il lui a demandé donc quels moyens il pouvait mettre en œuvre pour qu’une cohérence du territoire soit étudiée afin d’éviter une saturation des axes routiers et assurer la sécurité des riverains.

> Question écrite n° 06804 publiée dans le JO Sénat du 20/09/2018, transmise au Ministère de la transition écologique et solidaire.

En attente de réponse du Ministère de la transition écologique et solidaire