Sécurité des surveillants pénitentiaires

En 2018, l’administration pénitentiaire a recensé 4 314 agressions physiques sur des agents dans les prisons françaises. Après l’attaque au couteau par un détenu radicalisé à Condé-sur-Sarthe, la colère du personnel pénitentiaire se fait entendre partout en France. À Fresnes dans le Val-de-Marne, des surveillants inquiets pour leur sécurité réclament l’obligation de fouille systématique des détenus et des visiteurs.

Dans une précédente question écrite (n°19381, publiée au JO le 17/12/2015), il avait appelé son attention sur ce sujet, sans obtenir de réponse.

Christian Cambon a attiré à nouveau l’attention de Mme la garde des sceaux, ministre de la justice sur les conditions de travail des gardiens d’établissements pénitentiaires suite à l’agression de deux d’entre eux.

Il lui demande donc comment le Gouvernement envisage d’agir pour la sécurité des surveillants pénitentiaires et pour la lutte contre ces intrusions d’objets interdits qui alimentent les trafics et la violence dans les établissements pénitentiaires.

> Question écrite n° 09606 publiée dans le JO Sénat

En attente de réponse du Ministère de la justice