Hausse des violences contre les personnes dépositaires de l’autorité publique ou chargées d’une mission de service public

Selon les chiffres de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales, entre 2016 et 2017, plus de 35 000 personnes ont été mises en cause pour des faits de violences commis contre les personnes dépositaires de l’autorité publique.

En décembre 2018, ce sont 5 027 signalements de violences contre les forces de l’ordre qui ont été recensés. En plus des attaques subies par les troupes, celles-ci doivent également faire face à des dégradations sur leurs véhicules.

Dans le Val-de-Marne, des agents sont confrontés depuis le mois de janvier 2019 à des actes de délinquance visant les véhicules de police mais aussi les véhicules personnels de fonctionnaires ou d’élus locaux.

Christian Cambon a demandé au ministre de l’intérieur quels moyens le Gouvernement envisage de mettre en place pour garantir la sécurité et l’intégrité des personnes dépositaires de l’autorité publique dans l’exercice de leurs fonctions.

> Question écrite n° 09608 publiée dans le JO Sénat

En attente de réponse du Ministère