Audition de l’Ambassadeur de Turquie

Christian Cambon - Ismail Hakki MusaDevant la gravité des derniers événements en Syrie, marqués par une invasion du nord-est syrien par l’armée turque, Christian Cambon a demandé à entendre l’ambassadeur de Turquie en France dès la prochaine réunion de la commission des Affaires étrangères, de la Défense et des Forces armées.

M. Cambon a condamné avec la plus grande fermeté cette attaque contre les alliés kurdes de la France.

Cette opération qui a déjà fait des victimes civiles et des dizaines de milliers de déplacés aggrave considérablement la situation dans cette région déjà si durement éprouvée. Elle constitue une planche de salut tendue à Daech, à un moment où cette organisation terroriste rêve de renaître de ses cendres.

Christian Cambon a déclaré : « les Turcs, qui sont nos alliés au sein de l’OTAN, doivent prendre la pleine mesure des risques que leur attaque fait courir à l’ensemble de la région et aux pays européens. Cette opération doit être stoppée tant que le pire peut encore être évité« .

Invité à expliquer la position de la Turquie devant la commission, S.E.M. Ismail Hakki Musa, Ambassadeur de Turquie à Paris, a pu constater que tous les Groupes politiques condamnaient unanimement l’offensive Turque en Syrie du Nord.
– C’est une faute humanitaire : 1000 morts, 160.000 réfugiés ou déplacés.
– C’est une faute sécuritaire : les efforts de paix des grandes puissances sont anéantis. L’offensive ressuscite Daech.
– C’est une faute morale : les Kurdes aujourd’hui pourchassés ont été nos alliés contre Daech.

> Le compte rendu intégral