Propositions de découpage des cantons

La réforme des scrutins locaux a été définitivement adoptée par le Parlement le 17 avril dernier. Cette loi instaure pour les élections cantonales – désormais appelées «départementales» – un scrutin majoritaire binominal mixte. Ce nouveau scrutin nécessite une diminution de moitié des cantons (de 4 000 à 2 000), ce qui implique un redécoupage. Le Préfet du Val-de-Marne a donc demandé aux partis politiques de faire des propositions de découpage de cantons pour les transmettre aux services du ministère de l’Intérieur.

Après avoir réuni le bureau de l’UMP et les parlementaires du Val-de-Marne, Christian Cambon, Président de la fédération départementale UMP, a communiqué les 11 propositions suivantes au Préfet :

– Fusion du canton de Saint-Mandé (UMP) et de Vincennes Ouest (UMP) et d’une partie du canton de Vincennes Est (SE/UDI), l’autre étant rattachée au futur canton formé de Fontenay Ouest (PCF) et de Fontenay Est (PCF). Deux nouveaux cantons de plus 60 000 habitants.

– Fusion des cantons de Nogent (UMP) et du Perreux (UMP)

– Fusion des cantons de Champigny Ouest (PCF), de Saint-Maur Ouest (UMP) et d’une moitié de Saint-Maur Centre (DVD), soit 57 000 habitants.

– Fusion du canton-ville de Bry-sur-Marne (UMP) et le canton de Villiers-sur-Marne (UMP)

– Fusion de la seconde moitié du canton de Saint-Maur Centre (DVD) avec les Cantons de Saint-Maur La Varenne (UMP) et de Chennevières (UDI).

– Fusion des cantons de Maisons-Alfort Nord (UMP) et de Maisons-Alfort Sud (UMP). Soit 53 000 habitants.

– Fusion des cantons de Charenton (UMP) et de Joinville-le-Pont (UMP).

– Fusion des cantons de Sucy-en-Brie (UMP) et d’Ormesson (UMP). Soit 51 000 habitants.

– Fusion du canton de Villecresnes (UMP) et de Boissy-Saint-Léger (Gauche citoyenne).

– Fusion des cantons de Thiais (UMP) et Chevilly Larue (PCF).

Vu dans la presse :

> Première Heure – Christian Cambon « Nos propositions sont respectueuses des textes et de la rélité politique » – 31/05/2013