Création d'une appellation : Artisan restaurateur

Christian Cambon a déposé une proposition de loi sur la création d’une appellation d’Artisan restaurateur.

Le « repas gastronomique français » a été classé au patrimoine     mondial immatériel de l’Unesco en 2011, néanmoins cette restauration     française recèle en son sein de grandes disparités, liées notamment     au mode d’exercice de cette activité. Certes l’ensemble de ces établissements répondent tous au vocable de restaurant, mais en fait, les modes de préparation des plats       sont bien différents. Dans certains restaurants, on pratique le réchauffage, l’assemblage, et d’autres, font de la cuisine « maison ».  Il n’est pas question d’opposer ces différents types de restauration qui trouvent tous leur public, correspondent à     l’expression de besoins différents et ne représentent pas les même  gammes de prix.

Les crises successives qu’a connu le secteur de l’agriculture incitent de plus en plus les consommateurs à rechercher la transparence sur l’origine, composants et la qualité gustative des produits qu’ils achètent et consomment. L’agroalimentaire représente un secteur de l’économie nationale source d’emplois, de formations pour nos jeunes et de débouchés à l’export. Le MIN de Rungis est la vitrine par excellence de ce savoir-faire Français, qui fournit les     détaillants, les collectivités locales et les restaurants. Il est donc nécessaire d’offrir aux restaurateurs qui pratiquent la  cuisine maison de mieux faire connaitre leur savoir-faire.

> Proposition de loi n° 529 (2012-2013)

> Texte n°529 (PDF.)

Vu dans les médias :

> Le Figaro.fr – 24/06/2013

> France bleu 107.1 – 18/06/2013
http://www.francebleu.fr/player/export-reecouter?content=656844

> Première Heure (PDF.) – 18/06/2013

> Le Parisien édition Val-de-Marne  (PDF.)- 17/06/2013

> 94.citoyens.com – 17/06/2013