Reclassement des orthophonistes

Christian Cambon appelle l’attention de la ministre des affaires sociales et de la santé sur la revalorisation du statut des orthophonistes dans les établissements de santé.

Après quatre ans d’études universitaires, ces professionnels restent reconnus sur le plan salarial à Bac + 2, soit 1,06 fois le salaire minimum interprofessionnel de croissance (SMIC), dans les hôpitaux. Or, sans réelle requalification, les futurs professionnels opteront pour un exercice libéral au détriment de la fonction publique hospitalière. Les nombreux départs en retraite de ces professionnels salariés annoncent une pénurie flagrante des soins en orthophonie à l’hôpital. Les professionnels libéraux ne pourront se substituer aux hospitaliers, tant ils peinent actuellement à répondre aux demandes dans toutes les régions.

Il lui demande quels moyens elle souhaite mettre en place afin de valoriser leur travail et leur responsabilité qui est indispensable pour garantir la continuité des soins dans les hôpitaux.

> Question écrite n° 11296 dans le JO du Sénat

En attente de réponse du Ministère des affaires sociales et de la santé