Risque de désert médical dans le sud du Val-de-Marne

Après un an de lutte contre les déserts médicaux, le bilan du Gouvernement est mitigé. À ce jour, les habitants de Limeil-Brevannes, dans le sud du Val-de-Marne, sont particulièrement inquiets face à la menace qui pèse sur leur cabinet médical.

En effet, 4 000 patients fréquentent ce cabinet composé de quatre médecins généralistes. Dans les prochains mois, deux de ces médecins partiront en retraite et aucun remplaçant ne s’est présenté pour assurer la succession. Ces territoires sous-médicalisés gagnent du terrain parce que les jeunes médecins généralistes sont moins nombreux que les nouveaux retraités.

Christian Cambon demande la ministre des affaires sociales et de la santé quelles dispositions elle souhaite mettre en place pour accélérer ou renforcer son pacte territoire santé.

> Question écrite n° 11297 publiée dans le JO du Sénat

 En attente de réponse du Ministère des affaires sociales et de la santé