Evolutions stratégiques des Etats-Unis : quelles conséquences pour la France et pour l'Europe ?

La commission des affaires étrangères, de la Défense et des Forces armées a examiné le rapport d’information sur les évolutions stratégiques des Etats-Unis.

Pour Christian Cambon, Vice-président de la commission, la position des États-Unis en Afrique lui semble un peu ambivalente « ils soutiennent notre action, notamment au Sahel, mais ont quelque peine à s’engager eux-mêmes. Pour autant, ils sont assez présents, le personnel de leurs ambassades est nombreux, ils sont actifs sur le plan économique. ». Il a demandé aux rapporteurs de ce rapport s’ils ont pu s’entretenir avec eux sur les limites de leur engagement et sur l’appréciation qu’ils portent sur l’action de la France.

Le Président, Jean-Louis Carrère, lui a répondu que la lutte contre le terrorisme est leur priorité, mais leur perception s’élargit « elle n’est plus cantonnée à l’Afrique du Nord et au Sahel, le développement de mouvements comme Boko Haram au Nigeria les interroge. Cela étant, ils considèrent préférable que ce soit la France qui intervienne en direct car elle dispose d’une connaissance de ces territoires qui sont dans la proximité de l’Europe. ». Les Etats-Unis souhaiteraient que les Européens s’engagent davantage. Ils sont prêts à apporter leur soutien avec des moyens de renseignements, de logistique…