Arnaques sur internet

Quelques semaines après un achat en ligne, des cyberacheteurs ont découvert plusieurs prélèvements de 15 euros sur leur compte bancaire provenant d’un site internet qu’ils ne connaissaient pas. Ces personnes se sont retrouvées, malgré elles, abonnées sans savoir quel était ce site et comment elles en étaient devenues membres.

Les victimes auraient répondu à une offre de remises en remplissant un formulaire alors qu’elles effectuaient leurs achats sur un site marchand. Convaincus d’être restés sur celui-ci, les clients se seraient abonnés à un service payant provenant d’une société partenaire. Plus inquiétant, la plupart des abonnés affirment avec certitude ne pas avoir donné leurs coordonnées bancaires à cette société indépendante.

Après avoir contacté le service client de ce site partenaire qui propose des réductions, ce dernier s’est engagé à suspendre les prélèvements et à rembourser les sommes déjà prélevées, sous cinq à dix jours.

Christian Cambon demande au Ministre de l’Intérieur quels moyens il souhaite mettre en place pour protéger les données bancaires et les internautes lorsqu’ils effectuent un achat chez un cybermarchand, pour éviter d’être redirigés vers un site internet partenaire à leur insu.

 > Question écrite n° 17359 publiée dans le JO du Sénat

En attente de réponse du Ministère de l’intérieur