Menaces de la pollution domestique

Une association de consommateurs a révélé la présence d’éléments toxiques dans les produits ménagers d’usage courant. Ces derniers composés de molécules organiques et de substances indésirables telles que la methylisothiazolinone et le phénoxyétahnol voient leurs effets décuplés par la chaleur, l’humidité et la pollution des villes.

Une infime exposition à ces polluants chimiques est de nature à porter atteinte à la santé des gens. Des travaux de recherche ont montré une correspondance entre l’utilisation des produits domestiques (shampoing, lingette, dentifrice…) et l’augmentation des risques dans des pathologies graves (cancer, leucémie, malformations).

Dans un souci de protection du consommateur, ces molécules dangereuses pour la santé devraient faire l’objet de restrictions ou d’interdictions dans la fabrication de ces produits. Aussi, Christian Cambon a demandé à la ministre de la santé quelles mesures le Gouvernement entend prendre pour sensibiliser la population aux risques encourus par l’utilisation de ces produits du quotidien.

> Question écrite n° 21451 publiée dans le JO du Sénat

En attente de réponse du Ministère des affaires sociales et de la santé