Aide humanitaire en Syrie

Le 10 avril dernier, le programme alimentaire mondial (PAM) a réussi à larguer plus de 35 tonnes d’aide humanitaire aux habitants de la ville de Deir es-Zor dans le sud de la Syrie. Il s’agit de la première assistance au profit de cette ville inaccessible par toutes les voies logistiques terrestres contrôlées par Daesh.

Cette opération humanitaire a été rendue possible grâce à l’encadrement d’avions russes partis depuis la Jordanie. Plus de 2 500 personnes vont pouvoir être ainsi nourries pendant un mois. Ce ravitaillement composé essentiellement de céréales n’est malheureusement pas suffisant pour subvenir aux besoins des 200 000 habitants de cette ville.

Deir-es-Zor est en proie à la pénurie alimentaire comme six autres localités assiégées en Syrie et définies prioritaires lors de la conférence du Groupe de soutien international à la Syrie le 11 février dernier à Munich. Désormais, la menace de la famine s’ajoute à la terreur de Daesh. Plus de 450 000 personnes sont actuellement privées de nourriture dans les villes et villages de Syrie. La France ne peut, en aucune façon, rester indifférente face au drame humanitaire menaçant actuellement le peuple syrien.

Aussi, Christian Cambon, Vice-président de la commission des Affaires étrangères a demandé au Ministre des Affaires étrangères dans quelle mesure la France envisage de participer aux opérations humanitaires en Syrie.

> Question écrite n°21577 publiée dans le JO du Sénat

En attente de réponse du Ministère des affaires étrangères et du développement international