Consommation de données d’arrière plan à l’étranger

Lorsqu’une personne séjourne à l’étranger, des surcoûts sur les messages (SMS), les appels mais aussi la consommation d’internet sont appliqués. Cela peut varier du simple au triple selon le pays, ce qui engendre de forts dépassements de forfait téléphonique. De plus, des données peuvent être consommées à cause du fonctionnement en arrière plan de certaines applications. Cependant, l’utilisateur n’en a pas forcément conscience car il pense avoir coupé ses données cellulaires. Cela ne suffit pas car il faut aussi désactiver les données mobiles en itinérance. Il n’est pas rare de trouver des témoignages de voyageurs qui, à leur retour, découvrent d’importantes factures téléphoniques sans avoir utilisé réellement internet.

Cela constitue une consommation à l’insu de l’utilisateur qui doit payer des factures avec un montant pouvant être très élevé. Aussi, Christian Cambon a demandé à la secrétaire d’État, auprès du ministre de l’économie et des finances quelles mesures peuvent être prises pour aider les Français allant à l’étranger.

En attente de réponse du Secrétariat d’État, auprès du ministre de l’économie et des finances.

> Question écrite n° 06161 publiée dans le JO Sénat