Réponse du Ministre sur les abus des dépannages à domicile

Malgré les actions menées par la répression des fraudes (direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes – DGCCRF) sur les 640 sociétés de dépannage (plombiers, serruriers…) inspectées en 2019, 407 étaient en infraction, soit 64 %. En 2018, elles étaient de 66 %. Les sanctions ne semblent donc pas dissuasives. Les méthodes sont pourtant souvent les mêmes : manque d’information sur les prix, refus du droit de rétractation, encaissement immédiat des sommes, faux avis positifs sur les pages jaunes, cartes publicitaires avec le drapeau tricolore utilisant les signes distinctifs d’un service public…

Christian Cambon a demandé au Ministre de l’économie quels étaient les moyens qu’il souhaitait mettre en place pour lutter contre cette délinquance dans ce secteur.

Il lui a répondu que les services de la DGCCRF ont développés des coopérations interservices, notamment avec la police et la gendarmerie et une campagne de sensibilisation : « Faites-vous dépanner pas arnaquer » qui décline 10 conseils.

> Question écrite publié au JO du Sénat